Aujourd’hui, c’est fête. Ou plus exactement le 4 avril sera fête. Notre fête à nous. La fête de l’amour entre M. Merveille et moi.

Il y a 6 ans, j’ai décidé de m’embarquer dans cette relation étrange avec lui. Je dis étrange, car elle n’avait rien de commun et je n’avais aucun repère familier auquel me raccrocher. Aucunes de mes relations précédentes ne m’offraient de « insight » quant à ce qui pouvait bien m’attendre si je disais oui.

Je me suis donc embarquée dans ce bateau étrange et mystérieux vers une destination elle aussi inconnue. Après 6 ans, je ne suis toujours pas arrivée à destination, car à ce jour, je ne sais pas quel sera cette destination. Tout ce que je sais c’est que je suis dans le même bateau que M. Merveille. Ensemble nous voguons, maîtres de notre bateau, aussi maître que nous pouvons l’être sur un bateau qui vogue sur la vie et nous écumons, jour-après-jour, beau temps mauvais temps, la mer de notre vie. Plus souvent qu’autrement, nous sommes en symbiose avec tout ce qui nous entoure et nous voguons tranquillement sans peine. Mais parfois aussi, lorsque la mer se déchaîne sans prévenir, nous nous accrochons à ce que nous connaissons et en sachant avec certitude que la tempête ne dure jamais. J’irai même jusqu’à dire qu’il arrive, sur une mer d’huile, que la tempête fait rage, mais sur le bateau cette fois-ci, mais encore là, la tempête ne dure jamais.

M. Merveille, toi que je connais et que je continue à connaître à travers toutes ces mers calmes et aussi celles déchaînées, je te dis merci. Merci d’avoir cru en moi, même quand moi je n’y croyais plus. Merci de continuer de croire en moi, même que je n’y crois plus et ce jour-après-jour. Merci d’être celui qui a chamboulé ma vie dans le bon sens, quoiqu’à certains moments, je t’aurais volontier donné quelques baffes. Des baffes pleines d’amour bien sûr! …. hummm…. bref, changeons de sujet ou plutôt revenons à l’amour. Être dans l’amour est la cadeau le plus précieux que tu m’as donné et je t’en remercie. C’est le cadeau que je souhaite à tous.

Bon 6e anniversaire de vie commune!

image

M. Merveille et moi

@mile_e1000i a partagé la publication de @norbertthedog avec vous. Affichez-la sur https://instagram.com/p/7bKzwRBG8O/?r=198634661

J’adore ce petit chien! Il est tellement mignon!

De bonnes nouvelles!

Vaincre la douleur par l'alimentation

Une bonne nouvelle ce matin qui indique que les choses finiront par changer. le plus tôt je l’espère, pour la santé de tous:

Le Comité permanent de la Santé de la Chambre des communes somme le gouvernement canadien de mieux protéger les enfants et autres personnes hypersensibles aux radiofréquences (RF) émises par les appareils sans fil Lire la suite

https://maisonsaine.ca/sante-et-securite/electrosmog/electrosmog-le-comite-federal-de-la-sante-veut-proteger-les-enfants-et-autres-hypersensibles.html     Lucie

En France, Ségolène Royal fait un premier petit pas dans le but de  diminuer l’utilisation du Roundup, le pesticide le plus utilisé et dangereux .  C’est peu, mais en même temps, c’est courageux  car affronter Monsanto…

http://www.bastamag.net/Offensive-sur-le-Round-Up-le-coup-de-com-de-Segolene-Royal

View original post

Petite maman. Ma maman à moi. La seule que j’ai. La seule que j’aime. La seule et unique femme qu’est ma mère. La femme extraordinaire qui a un jour donné naissance à moi, sa fille adorée.
Aujourd’hui, ma mère fête sa fête, son arrivée sur Terre. Son histoire va comme suit:
Il y a un certain nombres d’années, dans les terres hostiles de l’Abitibi ou plus précisément dans un petit village portant le nom de Sainte-Germaine-Boulé naissait le premier enfant de Madeleine et Jean-Paul. Une petite fille frêle et adorable comme une petite poupée. Elle fût suivie par trois frères et la petite dernière. Une sœur et trois frères. Elle a vécu son enfance au fin fond d’un rang, sans eau courante et parmi les arbres et les caps de roches. Enfance difficile, mais je ne m’y attarderai pas, car ce n’est pas à moi de vous raconter cette partie.
Plus tard, la famille a déménagé à Montréal puis est repartie en Abitibi. Ma mère et un de ses frères ont décidé de rester dans la grande ville. Puis elle a rencontré mon père, ils se sont mariés et un moment donné leur amour a fait une petite fille aux grands yeux bleus.
C’est à ce moment précis que j’ai su que j’avais la meilleure maman au monde. La mienne.

Maman pour ta fête, je te souhaite mille et une merveilles, du bonheur à la pelle, des fous rires à faire pipi dans tes culottes et surtout, je te souhaite tout l’amour du monde.

Je t’aime ma petite maman!

Ta fifille Emilie ou Embolie pour les autocorrections douteuses

Cette semaine, j’ai dit au revoir à de vieux amis. Non pas parce que je le voulais, mais parce que je le devais. Nous avons eu nos bons et nos mauvais moments et malgré tout, ils étaient toujours les premiers dans mon esprit et dans mon cœur. Ils font partis de ceux qui sont là même quand cela fait un bout de temps que nous ne sommes pas sortis ensemble. Ils sont là et le seront toujours jusqu’à ce que notre relation soit à sens unique. Ce qui devait arriver inévitablement un jour. Je suis triste, un peu, mais en même temps tellement de souvenirs me reviennent en mémoire que je ne peux m’empêcher de sourire en coin. Que ce soit un voyage en Espagne, des road-trip divers, Disneyland, une marche en forêt et j’en passe.

Je regarde la ville de Montréal défilée devant mes yeux pendant que je la quitte et je me demande ce qui m’attend. Quelles nouvelles aventures s’offriront à moi et mes nouveaux amis. Ils sont peut-être moins bien que les anciens, mais ils sont là. Pour le moment. Jusqu’à ce que je doive les renouveler à nouveau.
Chers amis, je vous lève mon chapeau pour toutes ses années où vous m’avez supporté, enduré ou été malmené par moi ou l’extérieur. Je ne vous oublierais jamais puisque j’ai des photos de vous et de moi à travers mille et une péripéties.

Adieu chers amis.

 Running shoes d'une apprentie globe-trotter

Running shoes d’une apprentie globe-trotter

 

 

Quoi? Vous pensiez que je parlais de qui? 🙂

Sense WhiteMon dernier achat sur Kickstarter se laisse désirer. Il s’agit d’un Sense: Know More. Sleep Better.

Je vous ai déjà parlé plus en détail de Kickstarter ici. Mon dernier achat se fait désirer depuis le 22 août 2014, il a été financé à plus de 2 millions de dollars américains. C’est très impressionnant et probablement très stressant pour eux. Comme je le disais, je suis impatiente de recevoir mon Sense et la date de livraison n’est que repoussée continuellement. Ils ont eu de nombreux problèmes dès le départ tel que problème de conception, d’assemblage et autre. Maintenant ils ont des problèmes de synchronicité entre le Sense et Internet/Wi-Fi ainsi que des problèmes de livraison. Je sais que j’ai payé pour une idée à être développée, que j’ai encouragé les premiers pas de cette entreprise et que je ne devrais pas me montrer impatiente. Cependant, l’attente qui ne devait être que de trois mois c’est transformée en huit mois et je n’ai encore aucune idée de quand je pourrais mieux dormir. Bon, il va de soi que je ne dors pas si mal que cela, mais je me suis achetée une belle bébelle électronique moderne full sophistiquée et surtout débile-écœurante et je la veux! Le pire c’est la quasi inexistante communication entre la compagnie, Hello, et leurs Backers. J’ai demandé une grille de livraison approximative pour que tous les Backers à travers la planète puissent avoir une minuscule idée de quand ils recevront leur Graal du sommeil. Silence radio. Le nombre de commentaires négatifs n’arrêtent pas d’augmenter et je me demande si, un jour ou un soir, j’aurais le plaisir de dormir mieux grâce à mon Sense.

Je ne peux rien faire d’autre que d’attendre. Regardant dans l’espace infini de l’Internet, si un courriel m’étant adressé annoncerait la venue prochaine de ma petite boule enchanteresse. Au moment d’écrire cette dernière phrase, j’ai songé à ceux qui adoptent des enfants et à comment leur attente est longue, stressante et coûteuse. Je me rends compte de mon égoïsme futile de capitaliste qui veut tout tout de suite. À ceux qui attendent de vrais choses, des choses importantes tel une opération, un don d’organe ou que votre paie soit suffisante pour nourrir votre famille, je m’excuse. Voyez cette envolée lyrique comme la complainte d’une fille qui attend aussi pour quelque chose d’important, mais qui a seulement envie de vous divertir avec les banalités de sa vie.

Un nouveau livre publié (et à lire) par le Dr Gaétan Brouillard, un médecin généraliste à l’esprit ouvert :

« La santé repensée: Cessez de chercher la pilule miracle, agissez différemment »

http://wp.me/p1BTwu-197